30 juin 2012

Yacob Mahi: hommage à Roger Garaudy

Nous avons reçu de Yacob Mahi un hommage à Roger Garaudy:

Hommage à Maître Roger Garaudy
En son nom l’Exalté, Dieu, le Vivant l’Absolu,

Maître Roger Garaudy, humaniste fraternel, homme de foi universelle, philosophe, artiste, libre penseur, c’est un monument de la pensée qui s’est effondré et qui s’en est allé.

Athée, chrétien, communiste et musulman, c’est dans un silence assourdissant des médias qu’il nous quitte.

Maître Roger Garaudy, philosophe, déporté par Vichy en Algérie, intellectuel de renom, il rompra avec le Parti Communiste en s’élevant contre l’envahissement de la Tchécoslovaquie par l'Armée rouge. Homme qui aura exploré des voies nouvelles, homme de dialogue, il aura marqué son siècle.

L’enseignement de Zarathoustra, de Bouddha, de Jésus, de Maimonide, du Prophète Mohamed, d’Ibn Arabi, de sainte Thérèse d’Avila, de Marx, des théologiens de la libération avec Dom Helder Camara, Leonardo Boff, du Rabbin Moshé Menuhin et de Elmer Berger, de Mahatma Gandhi, de l’Abbé Pierre, de Mohamed Iqbal et bien d'autres ; de chacun il a été imprégné.

Ayant combattu tous les intégrismes instrumentalisés par les spiritualités, il dénonce « l’islamisme comme maladie de l’islam », et les exactions du « sionisme de l’Etat d’Israël, comme hérésie du judaïsme ». C’est alors que Roger Garaudy sera dénigré et présenté comme un négationniste. Pourtant, jamais Maître Roger Garaudy n’a nié le massacre de quelque peuple que ce soit. Au contraire, il dénonça tous les génocides, comme il dénonça le colonialisme, l’impérialisme capitaliste et libéral, « le monothéisme du marché », et l’instrumentalisation politique du religieux.

Roger Garaudy a écrit plus de 85 ouvrages sur des sujets divers. Hélas, les médias ne mettent en évidence que celui qui sera exploité par les tenants de la pensée unique, pour le discréditer, en raison de sa dénonciation de l’exploitation du malheur historique de la 2ème guerre mondiale, décrété par le Tribunal de Nuremberg orchestré par l’occupant américain en 1945.

Maître Roger Garaudy n’a jamais renié son accomplissement dans l’islam. Sa vie est faite de ruptures et non pas de reniements. Ce ne sont pas des variations, mais bien des phases grandissantes d’un humain qui s’accomplit en le Divin, constamment créateur et rénovateur. Fidèle jusqu’au bout à tout ce qui l’a nourri, il répétait si bien, « dire Dieu, c’est dire que la vie a un sens ».

Maître Roger Garaudy est resté à près de 99 ans, entre Transcendance et Communauté, établissant un rapport au Divin dans la résistance face aux dérives de l’humain, fidèle à son rêve de 20 ans.

Enfin, Roger Garaudy est mort en paix, et a été inhumé en paix, que ce soit dans le sol, dans les mers ou dans les airs, il restera pour l’éternité une voix de la Vérité Universelle.

Avec toutes mes sincères condoléances à la famille, aux amis, à la France, à la philosophie, aux musulmans, et à toute l’humanité, que Maître Roger Garaudy puisse vivre éternellement dans nos pensées et nos cœurs. Que Dieu lui fasse miséricorde. Paix sur son âme. Amen.

Yacob MAHI
Théologien et islamologue - Bruxelles


Jules Girardi. Marxisme et christianisme : Marxismo e cristianesimo. Postface par Roger Garaudy. Traduit de l'italien pour l'éditeur Desclée (1968). En vente ici:  http://www.amazon.fr/Jules-Girardi-Marxisme-christianisme-cristianesimo/dp/B0014W1ALQ

Si je ne brûle pas
Si tu ne brûles pas
Si nous ne brûlons pas,
Comment les ténèbres
Deviendront-elles clarté ?

Nazim Hikmet, poète communiste turc (1901-1963), traduit par son ami Garaudy